GettyImages-930772210

Politique charbon

En tant qu’assureur mutualiste et investisseur responsable, le Groupe Groupama fait de la lutte contre le changement climatique une priorité.

Afin de diminuer l’exposition dans les investissements aux risques climatiques, que ce soit aux risques physiques ou aux risques de transition, Groupama a pris la décision en décembre 2018 de se désengager de façon progressive de toute entreprise dont le chiffre d’affaire ou le mix de production énergétique reposerait à plus de 30% sur le charbon thermique.

En 2020, ce seuil d’exclusion relatif est abaissé à 20%.

Par ailleurs, Groupama s’engage également à se désinvestir des entreprises dont la production annuelle de charbon dépasse 20 millions de tonnes et celles dont la capacité installée des centrales au charbon dépasse 10GW. Ces seuils sont les seuils actuellement adoptés par la Global Coal Exit List, sur laquelle la politique Charbon de Groupama s’appuie. Cette liste est fournie par l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) allemande Urgewald.

Ces seuils d’exclusion ont été établis en cohérence avec une sortie progressive du charbon en ligne avec les exigences de l’Accord de Paris et seront abaissés régulièrement pour tendre vers une exposition nulle des portefeuilles d’investissement au charbon thermique au plus tard d’ici 2030 dans les pays de l’Union européenne et de l’OCDE et d’ici 2040 dans le reste du monde.

Enfin, depuis 2017, le Groupe Groupama a choisi de se désengager de façon progressive des entreprises prévoyant le développement de nouvelles capacités charbon.