Groupama veut former gratuitement 1 million de personnes aux gestes de premiers secours

7 septembre 2021

#prévention #RSE

Reconnaître un arrêt cardiaque, savoir réagir en cas d'étouffement, de malaise : autant de situations qui peuvent arriver n'importe quand et pour lesquelles on doit pouvoir compter sur n'importe qui. Groupama souhaite donc sensibiliser le grand public aux gestes qui sauvent, grâce à des formations physiques et des tutoriels vidéo. Pourront en bénéficier : ses sociétaires et leur famille, ses collaborateurs, ses élus, mais aussi toute personne désireuse de sauver des vies.

La France compte parmi les pays d’Europe les plus en retard en matière de formation aux premiers secours : seuls 27%1 de ses habitants en ont bénéficié, quand ce pourcentage atteint 95% en Norvège2.

En 2018, le gouvernement faisait ainsi de cette préoccupation un des grands axes de sa politique de prévention, annonçant vouloir atteindre 80% de personnes formées3. Ambition complétée par la loi du 3 juillet 2020, qui a créé le statut de  » citoyen sauveteur  » : lors d’une intervention, la responsabilité pénale de celui-ci est atténuée, et sa responsabilité civile levée en cas de préjudice pour la victime.

Car la Croix-Rouge le rappelle : si plus de Français étaient sensibilisés, 20 000 vies pourraient être sauvées tous les ans.

Un programme d’envergure

Groupama n’a pas attendu ce constat pour agir : depuis 60 ans, la prévention est au coeur de ses activités, et des formations sont menées localement depuis de nombreuses années. Mais en tant qu’assureur mutualiste, et conscient de l’enjeu majeur de cette cause, Groupama a choisi de se fixer un défi ambitieux : former 1 million de personnes aux gestes qui sauvent.

Partout en France, les sociétaires et leurs familles, les collaborateurs, les élus, comme toute personne intéressée et non cliente de Groupama, se verront proposer des sessions de deux à trois heures pour apprendre à réagir en cas de malaise, d’étouffement, d’arrêt cardiaque…

Des situations toujours impressionnantes, mais pour lesquelles chacun peut devenir un maillon essentiel, en attendant les secours. Ceux-ci mettent en moyenne 13 minutes pour arriver sur place. Or, lors d’accident cardiaque, par exemple, chaque minute passée sans massage fait perdre 10% de chance de survie à la victime4. De plus, les gestes qui sauvent ne demandent pas d’aptitudes particulières : n’importe qui peut les apprendre et les mettre en œuvre

Le concours d’experts locaux

Sur tout le territoire, ces formations seront dispensées progressivement dès le quatrième trimestre 2021, et pendant les années à venir, par des acteurs locaux tels que les pompiers, la Croix-Rouge, la protection civile…

Ces sessions physiques seront complétées par des actions digitales sous forme de
tutoriels vidéo. Conçus avec un expert, ils expliqueront de façon claire et didactique
comment soigner une brûlure, réagir face à une personne qui s’étouffe, qui présente une fracture ou est victime d’un malaise. Selon les thématiques, ils se verront déclinés en fonction des publics à secourir (nourrissons, enfants, adultes).

D’ici à fin 2021, une douzaine de tutoriels seront mis en ligne, les cinq premiers étant
déjà disponibles sur le site de Groupama.fr et sur YouTube (lien ici).

 

1 Source : https://www.vie-publique.fr/en-bref/19631-securite-former-80-de-la-population-auxgestes-qui-sauvent
2 Source : Rapport fait au nom de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république sur la proposition de loi visant à lutter contre la mort subite et à sensibiliser la population aux gestes qui sauvent, février 2019
3 Source : Priorité prévention, Comité interministériel pour la santé, mars 2018.
4 Source : Croix-Rouge

Pour la première fois, une entreprise privée se saisit de cette grande cause nationale : agir pour sauver des vies. Groupama est ici totalement dans son rôle : nos clients et sociétaires attendent de nous un réel engagement sur les sujets de société, notamment en termes de santé et de prévention.

Sylvain Burel
porte-parole du Groupe Groupama