Groupama, partenaire de la communauté d’intérêt sur le véhicule autonome

27 mai 2021

#innovation

Image_véhicule_autonome

Depuis 2020, Groupama fait partie de cette communauté d'intérêt qui travaille sur la navette autonome partagée. Elle interroge la pertinence de ce moyen de transport pour désenclaver les territoires ruraux et périurbains et accélérer la transition écologique.

Aujourd’hui composée de 12 entreprises, la communauté d’intérêt sur le véhicule autonome fait partie des travaux menés au sein de Movin’On.  Cet écosystème réunit les entreprises, les villes, les pays et les citoyens pour faire avancer la mobilité durable partout dans le monde.

Le véhicule autonome a presque toujours été abordé sous l’angle technologique et urbain. La communauté d’intérêt apporte une contribution novatrice en construisant sa réflexion à partir des usages et services que pourrait apporter cette nouvelle forme de mobilité aux personnes qui en sont exclues. Elle a ainsi fait le choix de se concentrer sur un modèle spécifique : la navette autonome partagée.

Depuis deux ans, les 12 entreprises sont engagées autour d’un axe fort : « mobilité pour tous, autonomie pour tous, via le véhicule autonome partagé ».

Après une année dédiée à l’exploration du sens et des dimensions environnementale, économique, sociale, juridique et politique du véhicule autonome, le groupe de travail dévoile aujourd’hui ses premiers résultats. Guidé par une démarche ouverte et collaborative, le rapport de synthèse explore des dimensions non techniques, jusqu’ici ignorées, de la mobilité autonome et identifie les débats et controverses que suscitent son développement.

« Il y a une vraie question sur  l’accès aux données des véhicules : le risque est qu’elles soient captées par certains acteurs, soit pour leur usage exclusif, soit pour en maximiser la valeur commerciale. L’intérêt général est au contraire d’en permettre un accès équitable à tous les acteurs de l’écosystème afin de favoriser l’innovation et le développement de nouveaux services. Cela implique de rassembler les différentes parties prenantes pour mutualiser les efforts nécessaires à la mise en place de solutions  » neutres  » et sécurisées d’accès aux données des véhicules. », Roberto Bolelli, Responsable projets transformation digitale chez Groupama

Découvrez les documents